Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Svarttjern
Album: Towards The Ultimate
Du black métal comme je l’aime, c’est-à-dire plus froid que le gériboire de logo de montagne sur une bouteille de Coors Light ! Svarttjern n’impose rien de vraiment...
Groupe:
Album:
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Warbringer
 Album: War Without End (2008)
Note:
8.3/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Century Media Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Total War
02. Systematic Genocide
03. Dread Command
04. Hell On Earth
05. At The Crack Of Doom
06. Beneath The Waves
07. Instruments Of Torture
08. Shoot To Kill
09. Born Of The Ruins
10. Combat Shock
11. A Dead Current
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Simon Pinault-Ricard
 
Deux ans après la sortie de son tout premier EP, Warbringer nous lance un premier album aux saveurs de thrash métal pur et dur. En effet, malgré leur jeune âge (17 à 22 ans) les membres du groupe ont l’air d’avoir vécu dans les années ’80. Avec des riffs de guitares très rapides et une batterie très présente, War Without End s’avère être un des bons albums de 2008 et sera peut-être (on l’espère fortement) le premier album d’un groupe qui sera un des meilleurs de la relève.

Dès la première pièce, une forte énergie se dégage. (Une intro avec un solo de batterie suivi d’un solo électrisant de guitare laisse prévoir le meilleur.) Tout au long de l’album, des rythmes violents suivis de solos rapides avec un chant qui laisse penser à Exodus porte les fans de thrash métal aux anges. Des pièces comme : Combat Shock, Total War et At the Crack of Doom retournent aux racines même du thrash métal. Par contre, le chant de John Kevill ne peut pas être le principal attrait d’une pièce au complet. C’est donc avec brillance que le chant laisse souvent place seulement aux instruments. Au contraire de certains groupes, Warbringer change de rythmes assez souvent, ce qui permet à l’album de ne pas trop se répéter. Une grande partie de l’album est réservé aux solos de guitare qui sont très complexes.

Pour conclure, même s’ils ne créent rien de nouveau, les membres du groupe Warbringer ont su faire un très bon album qui retourne aux racines même du trash mental. Il plaira à coup sûr aux fans de groupes tels que : Exodus, Kreator et Sodom. Le groupe a aussi fait un très bon coup en confiant la production de leur CD à Bill Metoyer (Slayer, Morbid Angel). Bref, un très bon CD.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Sam Gagnon
 
Depuis quelques années, nous avons droit à un retour dans le passé. En effet, plusieurs groupes on reprit les vieilles recettes des groupes thrash des années 80 et les ont copiées… j’ai pensé utiliser le mot modifiées, mais malheureusement ce n’est pas vraiment le cas ici. Riotor, Municipal Waste, Toxic Holocaust, Bonded by Blood, Gama Bomb, Mantic Ritual etc. sont tous des groupes qui font partie de la relève. Warbringer, formé en 2004 aux États-Unis, est de cette nouvelle mode. Le groupe aime s’habiller avec des jeans serrés, headbanger, écouter du Slayer et jouer du bon vieux thrash influencé par des albums qui sont plus âgés qu’eux-mêmes. Grâce à leur entente avec le label Century Media, ils ont vraiment explosé. War Without End est leur première galette.

War Without End (et sa pochette superbe), réussit à se démarquer parce qu’il est la définition des années 80; la période du vrai thrash. L’album est très simple, les chansons sont de 3 minutes à 4 minutes et demie. Pour la plupart composées de plusieurs riffs enchaînés de n’importe quelle façon. Les chansons sont toutes extrêmement rapides, exemple de l’influence du thrash allemand. Il n’y a pas d’utilisation de chorale, simplement la voix de John Kevill. Une voix très agressive et peu mélodique, mais qui rentre dedans et qui fait le boulot parfaitement. Une voix presque Death, on pense surtout à Miland Petrozza. Du côté des paroles, c’est très simple, très 80’s, très heavy… très thrash en fait.

Les guitares sont probablement le point le plus fort de l’album. Les solos s’enchainent les uns après les autres, John Laux et Adam Caroll se partageant des solos tous très originaux et extrêmement complexes. Il y a beaucoup d’endroits où l’on penserait entendre du Helloween tellement les guitares sont mélodiques (Shoot To Kill, Total War, Systematic Genocide). La section rythmique est quant à elle très «Tight» et intéressante tout au long de l’album. Nous avons même droit à un morceau instrumental rempli de soli qui est très amusant (A Dead Current). Il n’y a pas vraiment de chansons (bonnes ou mauvaises) qui ressortent de l’album, toutes ont leurs points forts et faibles, j’ai quand même noté mes tubes préférés :

Total War, Systématique Genocide, At The Crack Of Doom, Shoot To Kill et A Dead Current.

Morceaux plus faibles – Beneath The Waves et Dread Command.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau