Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: The Great Old Ones
Album: Al Azif
Le groupe metal extrême français The Great Old Ones est dans la catégorie de ces groupes dont le style est tellement vaste qu'il en devient difficile de la mettre à un seul endroit. Leur...
Groupe: Omega Crom
Album: Blood, Steel And Fire
Sortie en 2010, il s'agissait d'une première offrande pour la formation de Vancouver Omega Crom sur "Blood, Steel And Fire". Il avait seulement à son actif une démo en 2003 nommée "To Arms!"....
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Metallica
 Album: S&M (1999)
Note:
9.0/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Elektra Entertainment

Format : Album Live

Liste des pistes :

CD1
01. The Ecstasy Of Gold (Ennio Morricone cover)
02. The Call Of Ktulu
03. Master Of Puppets
04. Of Wolf And Man
05. The Thing That Should Not Be
06. Fuel
07. The Memory Remains
08. No Leaf Clover
09. Hero Of The Day
10. Devil's Dance
11. Bleeding Me

CD2
01. Nothing Else Matters
02. Until It Sleeps
03. For Whom The Bell Tolls
04. Human
05. Wherever I May Roam
06. The Outlaw Torn
07. Sad But True
08. One
09. Enter Sandman
10. Battery
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Patrick Paquin
 
Symphony & Metallica, quel beau duo, tout le monde sera d’accord pour dire que ce concert des légendes du métal et de l’orchestre symphonique de San Francisco fut plus que mémorable. Il est vrai que la tâche de diriger tout ce beau monde est remise à un homme d’expérience : Michael Kamen qui a travaillé entre autres avec Queen et Pink Floyd.

Comme tous les concerts de Metallica c’est la pièce ‘’The Ecstasy Of Gold’’ qui commence, un instrumental du compositeur de musique de film Ennio Morricone. Cette fois par contre elle est jouée par l’orchestre avant l’entrée du groupe, mais Metallica n’a pas dit son premier mot! La pièce d’introduction est suivie d’une autre instrumentale : ‘’The Call Of Kuhtlu’’, cette fois accompagné par le groupe. La musique est très bien rendue, les instruments supplémentaires lui ajoutent une certaine puissance.

C’est en grand que les premiers chants de James Heitfield se font entendre avec nul autre que la légendaire ‘’Master Of Puppets’’. Cette chanson ne pouvant être mauvaise sa puissance est un peu atténuée par les instruments trop légers comme les clochettes, les violons aigus et les xylophones. Il est cependant certain que l’expérience sur l’album doit être à des kilomètres de l’expérience dans la foule. La puissance est retrouvée dans la partie avant le solo où de gros tambours apparaissent. La formation continue de plus belle avec une prestation de ‘’Of Wolf And Man’’ plus que correcte, même si je suis un très grand fan du groupe je n’avais jamais porté attention aux paroles de cette chanson qui éveille notre imagination.

On retourne sur l’album ‘’aux croix’’ pour ‘’The Thing That Should Not Be’’. Cette prestation est définitivement une des meilleures du concert. L’orchestre donne une ambiance lugubre et James se laisse aller avec des expressions et des rires de malade mental, ce qui nous montre comment l’ambiance avait été imaginée lors de la composition de ce morceau en 1986. Kirk finit avec un solo assez morbide et enchaine avec des bruits de voitures (joués sur sa guitare). Le groupe continue sans pause avec ‘’Fuel’’. Cette interprétation est selon moi meilleure que la version de l’album, l’orchestre apporte un petit je ne sais quoi et le groupe semble plus énergique que lors de ses sessions studio. Les « back vocals » de Jason Newsted sont remarquables. Metallica décide de rester dans la même branche de chanson et continue avec ‘’The Memory Remains’’. Très bonne chanson en version originale sans toutefois être remarquable cette fois. À noter que la foule chante les « nanananan » et qu’être parmi eux devait cependant couper le souffle.

Voilà qu’arrive la première nouvelle chanson : ‘’No Leaf Clover’’. Une pièce tellement grandiose qu’elle est dure à imaginer sans l’orchestre. Des paroles qu’on a envie de crier et des parties de batterie où l’on a envie de passer à travers les peaux. Une chanson à chanter sur une falaise venteuse devant un lac brumeux! (pour vous décrire l’ambiance). La prochaine chanson ne peut se permettre de rivaliser avec la précédente, mais elle réussira à émouvoir les plus sensibles. ‘’Hero of the Day’’ sonnant particulièrement bien avec l’orchestre, seulement elle casse le « momentum » de No Leaf Clover. Il y a un fait amusant dans cette chanson : remarquez les notes finales de l’orchestre, on dirait la trame sonore de Jurassic Park. On continue encore dans le Load/Re-load avec ‘’Devil’s Dance’’. Les pièces de ces albums semblent s’améliorer lorsqu’elles sont jouées avec l’orchestre. C’est le cas de ‘’Bleeding Me’’ la chanson suivante qui est littéralement magique. On la traiterait avec le même respect qu’une prière. La voix de James est à son meilleur et les instruments sont intenses et en parfaite harmonie. La seule tristesse de cette chanson c’est qu’ils ne réussiront plus jamais à la jouer aussi parfaitement.

La chanson qui a donné naissance à se concert, ‘’Nothing Else Matters’’ est très décevante. James n’allonge pas ses mots comme dans l’originale, on le dirait fatigué. Pourtant, la quarantaine d’instruments derrière sonnent bien, mais cela ne suffit pas à nous faire apprécier cette version. Le groupe continue dans sa lancée Load-Reload précédente et lance ‘’Until It Sleeps’’ qui tire sur la perfection. Comme il y a une expression qui dit qu’il faut garder le meilleur pour la fin, Metallica démarre un enchaînement de ses meilleures chansons de ses premiers albums (à l’exception de deux titres). C’est ‘’For Whom The Bell Tolls’’ qui démarre et vous l’aurez devinez Michael Kamen aura inclus beaucoup de cloches dans cette pièce.

La deuxième nouvelle chanson commence : ‘’Minus Human’’, beaucoup plus lourde que No Leaf Clover, met davantage en avant Jason et Kirk dans les back-vocals. Chanson très courte, mais qui vaut la peine d’être écoutée. On continue dans le lourd et même dans le très lourd avec ‘’Wherever I May Roam’’. Elle ne contient pas beaucoup de différences avec l’album si ce n’est que les musiciens additionnels donnent l’ambiance d’une cérémonie pour un pharaon égyptien ou quelque chose dans ce style. La deuxième exception à la série d’anciens titres est ‘’Outlaw Torn’’. Pièce sur laquelle il n’y a pas grand-chose à dire, elle est suffisante et c’est tout. C’est avec ‘’Sad But True’’ qu’ils enchaînent et nous réveillent. Que du pesant et du fort. Une prestation à la hauteur des attentes. ‘’One’’ et ‘’Enter Sandman’’ sont les prochaines sur la setlist. Les deux sont très bien réussis excepté une pause instrumentale agaçante durant Enter Sandman. Apparemment, ils ont essayé de créer une ambiance lugubre avant de faire « Boo » et de continuer à jouer. L’effet est bel et bien raté probablement à cause des instruments qui ne jouaient pas assez sombrement pour être explicites. La chanson finale ‘’Battery’’ est la pour vider les gens présents de leur énergie et la mission est accomplie. Le concert se termine avec James,Kirk,Lars et Jason qui remercient les fans et l’orchestre d’avoir rendu ce projet possible.

En conclusion on tient ici un magnifique album double long et très plaisant à écouter. Il est un des albums à avoir écouté une fois dans sa vie, il en vaut la peine!

Mes coups de cœurs : No Leaf Clover, Bleeding Me, Minus Human, The Thing That Should No Be


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau