Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Mastodon
Album: Live At The Aragon
Première présentation DVD en concert pour Mastodon, à moins d’inclure officiellement leur prestation sur l’Unholy Alliance Tour en DVD ou bien le Workhorse Chronicles, qui se voulait une...
Groupe: Valkyre
Album: Demo 2005
Formé à la fin de 2004 par Kris Scheerlinck, suite à son départ de Sengir, Valkyre est une réunion de sept musiciens de grandes renommées, venant d’origine musicale différente mais ayant pour but, le...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Svartsot
 Album: Ravnenes Saga (2008)
Note:
7.9/10
Style : Folk Metal

Compagnie : Napalm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Gravøllet
02. Tvende ravne
03. Nidvisen
04. Jotunheimsfærden
05. Bersækergang
06. Hedens Søtre
07. Festen
08. Spillemandens Dåse
09. Skovens Kælling
10. Skønne Møer
11. Brages Bæger
12. Havets Plage
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Karyn Bellamy-Dagneau
 
Karyn Bellamy-Dagneau
La scène de folk, pagan, viking metal prend de plus en plus d'expansion ces dernières années, ou du moins c'est que les groupes du genre abordent enfin nos côtes. Provenant du Danemark, Svartsot nous délivre son premier album, Ravnenes Saga, qui s'est rendu disponible en novembre 2007 en Europe. La création du groupe revient au début de 2005, alors qu'il était encore composé de cinq membres, mais alors que Svartsot, si jeune, se taillait déjà une place au festival Copenhagen's The Rock, le quintette décide d'enrichir leur musique déjà folk d'éléments plus évidents. C'est ainsi qu'en plus des instruments usuels du métal, un flûtiste et joueur de bodhran s'est ajouté à la formation.

Svartsot s'inspire du folklore et de la riche histoire danoise, mêlant allègrement les thèmes de batailles épiques, de bières et de femmes, le tout vociféré dans leur langue maternelle.

Ravnenes Saga signifie la Saga des Corbeaux, référant à Hugin et Munin (Pensée et Mémoire), les deux oiseaux d'Oden parcourant le monde le matin et revenant le soir raconter au père des dieux le récit de ce qu'ils ont été témoins. L'album se veut être la collection de douze de ces récits, d'une durée générale de 4 minutes chacune. Les rythmes s'enchaînent, rarement lents, créant une atmosphère plus lourde ou enjouée selon le thème traité. « Gravøllet » raconte le raid et les embûches que rencontrent un groupe de vikings dans leur pillage d'un village anglais et de la consommation de bière qui s'ensuit à la mémoire des guerriers tombés lors du combat. La musique pourrait paraître festive si on ne savait pas son histoire. La seconde chanson, « Tvende ravne » est le débat de deux oiseaux sur l'honorabilité de mourir au combat. C'est peut-être parce qu'il n'y a pas de bière incluse dans le sujet que l'atmosphère est un petit peu moins entraînante, alors que la troisième pièce semble n'être que ça, même si « Nidvisen » relate de la façon la moins honnête d'attaquer l'ennemi. Mais à défaut de connaître les paroles, les nombreux « hey! » et l'omniprésence de la flûte donne envie de danser ou sinon de se laisser aller la crinière! « Jotunheimsfærden » est décidément la chanson à boire de l'album puisqu'elle raconte l'épisode mythique adapté du seul contenant d'Asgård, de Midgård, et de Jotunheim capable de contenir suffisamment de bière. Avec « Bersækergang », on a droit à des riffs un peu plus lent mais assez efficaces. Si vous avez déjà entendu parlé le danois et l'avez comparé avec du finnois, du suédois ou du norvégien, la conclusion auditive est souvent que cette langue est parlée comme avec une patate chaude dans la bouche, eh bien c'est à peu près la même chose pour ce morceau. Maintenant qu'il n'y a plus la vitesse pour nous empêcher de comprendre la prononciation, on reste encore embêté par la langue elle-même! « Hedens Søtre » est une balade dédiée aux femmes elfes. Elle est essentiellement instrumentale, ne serait-ce que pour une courte phrase étirée dans un cri rauque se mêlant à la musique enchevêtrée. Le résultat est superbe. S'ensuit « Festen », une chanson dédiée aux festivités du Premier Mai (Midsummer), où un rythme plus rapide et de multiples « hey » nous enjoins à la fête. C'est une des nombreuses chansons de l'album qu'il faudrait entendre en spectacle.

Les cinq titres qui suivent ont également toutes leurs particularités, une musicalité toujours plus intéressante, tout comme leur sujet. On en déduit que Ravnenes Saga est un album essentiellement festif, et ce, sans perdre aucunement sa dimension agressive due à la forte influence du death metal dans son approche auditive. Pour ceux qui aiment Finntroll et Korpiklaani mais qui veulent également quelque chose de plus brutal, cet album vous est tout dédié! Le seul point négatif que je peux trouver à cet album est sa redondance intermittente; Svartsot est par ailleurs un groupe promettant une belle évolution.


  Note de MU : 7.9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau