Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2454
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111

08:01:14 - Three Days Grace / Seether / Econoline Crush (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 14 janvier 2008 au Metropolis de Montréal
Organisateur: GEG
Photographe: Mely Pilon
Compte-rendu: Sébastien Léonard

Votre serviteur est encore ce soir en terrain (presque) inconnu. N’est-ce pas là la beauté d’être chroniqueur? J’ai droit à mon lot de surprises dès mon arrivée. Premièrement, contre toute attente de ma part, la salle affiche complet. J’ai sous-estimé la popularité de Three Days Grace. Deuxièmement, l’âge des spectateurs varie entre 12 et 45 ans. J’ai à peine l’âge médian. Ce qui est peu surprenant sachant que les Canadiens d’Econoline Crush ont sorti leur premier album il y a déjà 14 ans. Ils ouvrent le bal ce soir avec leur rock FM aux accents électro. La foule n’est vraisemblablement pas venue pour les voir et l’accueil est poli mais froid. Leurs pièces se veulent entraînantes, mais manquent sérieusement de « punch » et sont presque toutes basées sur le même canevas. Un riff heavy nous est balancé comme introduction et est rapidement suivi par un mid-tempo à la batterie simpliste, où Trevor Hurst dépose un refrain qui a pour but de nous faire chanter en chœur. Malheureusement pour eux, ce n’est pas mission accomplie et ce ne sont pas les déhanchements du chanteur, qui y met toute son énergie, qui réussissent à renverser la vapeur. Ils nous disent au revoir après une courte prestation d’une demi-heure. Je salue toutefois la persévérance de ce groupe que je croyais mort depuis déjà des années.

On voit avant son arrivée que Seether est attendu par beaucoup dans le public. C’est aussi pour moi le groupe que je connais le mieux de l’affiche. Il est admirablement bien traité avec un fond de scène à l’effigie du dernier album, Finding Beauty in Negative Spaces, et, avec John Humphrey qui a sa propre batterie placée bien au centre, on croirait presque qu’il s’agit de la vedette de la soirée. Fait intéressant à noter, il se fait rare de nos jours de voir un trio évoluant dans l’univers métal. Sans rien révolutionner et en empruntant à plusieurs de ses contemporains, Seether réussit à nous faire croire à l’honnêteté de sa démarche. Shaun Morgan, leader et guitariste/chanteur, semble vivre les textes qu’il a lui-même écrits et n’a rien d’un rockstar poseur. Il est indéniable que Because of Me possède des influences de Korn et que Remedy a une ligne de chant proche de Nirvana (même mon coloc néophyte en métal me l’a fait remarquer). On pourrait d’autant plus accuser un titre comme Like Suicide d’aborder un thème emo. Il ne faut pas oublier que les trois gars ont à peu près mon âge et qu’ils ont été influencés par la musique de leur jeunesse. Le grunge et le néométal ont été déterminants dans le paysage musical des années ’90. Ce serait pourtant dommage de laisser ces critiques faire passer sous silence l’efficacité du trio et de ses chansons. Tout au long du concert, le jeu de batterie de John me fait penser à celui de Tommy Lee et je finis par remarquer en m’approchant que le musicien arbore fièrement un t-shirt de Dr. Feelgood de Mötley Crüe. On a donc un groupe fétiche en commun. Somme toute, je trouve bien normal pour la jeune génération qui n’a pas mon background musical d’embarquer dans le trip de Seether. L’originalité n’est pas la seule qualité qu’il manque aux groupes rock d’aujourd’hui. La franchise musicale est rafraîchissante parmi tous ces groupes qui courent après le succès à tout pris au détriment de leur musique.

Même si je pense que Three Days Grace entre dans cette catégorie de groupes commerciaux à souhait, je me dois de souligner la façon dont le chanteur, Adam Gontier, prend possession de la foule dès le début de la prestation. Celle-ci chante déjà en chœur le refrain du premier morceau. Le groupe agit en conquérant devant la salle bondée et les admirateurs le leur rendent bien. Le spectacle est pour eux gagné d’avance. Le tout continue sur la même lancée avec Pain, du dernier disque en date, One-x. Tout en nous demandant s’il a la permission de ralentir le tempo en jouant un titre acoustique, Adam prend le risque de casser le rythme avec une reprise d’un de ses groupes préférés. J’étais sûrement un des spectateurs les plus heureux d’entendre l’excellente pièce Rooster des non moins excellents Alice in Chain (un autre de mes groupes culte). Malgré ce refroidissement de la foule, Three Days Grace reprend le contrôle rapidement en enchaînant ses pièces rock alternatives plus accrocheuses les unes que les autres. Seules une chanson ou deux du premier album me rappellent que le groupe a déjà eu un côté légèrement plus heavy. Coté thrash, c’est plutôt gentil et c’est finalement les filles qui sont les plus énergiques en monopolisant presque le body surfing. Plein de clichés plus tard et après toutes ces chansons qui semblent écrites pour plaire, le groupe a pourtant semblé combler ses fans. Qui suis-je pour m’élever contre cela? Au final, ce sont les spectateurs qui ont payé leur billet de leur poche qui ont le dernier mot. Je ne peux que m’incliner devant cela à la vue de cet accueil des plus chaleureux que les fans montréalais leur ont réservé.
Seb : 0 – Three Days Grace : 1


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:01:14 - Three Days Grace / Seether / Econoline Crush (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau