Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113

07:03:20 - Lamb Of God / Trivium / Machine Head / Gojira (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 20 Mars 2007 au Medley à Montréal
Organisateur: BCI
Photographe: Patryk Pigeon
Compte-rendu: Sophie LeMay

Avec des groupes comme Gojira, Machine Head, Trivium et Lamb of God, on était en droit de se demander pourquoi cette soirée avait lieu au Medley. La salle était déjà pas mal pleine quand le premier groupe a fait son entrée et il y a eu de nouveaux arrivants jusqu'à l'arrivée de Lamb of God.

Mais qu'à cela ne tienne, l'ambiance était au party pour tout ce beau monde et les gars de Gojira l'ont sûrement senti dès leurs premiers accords. Très « tight » et très énergique, le quatuor français a tout de suite donné le ton à la soirée et une bonne partie de la foule avait hâte d'entendre ce « prog death » avant-gardiste. Malheureusement, le son et l'éclairage n'était pas vraiment de leur côté et il devait être difficile de discerner les chansons pour ceux qui ne les connaissaient pas. Du moins, il ne fait aucun doute que le chanteur-guitariste Joseph Duplantier a beaucoup de charisme, et les autres musiciens ne donnent pas leur place non plus. Bien sûr, on aime toujours que les groupes nous parlent en français quand ils viennent ici et on ne pouvait pas être mieux servi avec un groupe français, mais certaines interactions comme « Levez vos bras svp » semblaient un peu étranges. En plein milieu de la chanson Backbone, un gars s'est avancé lentement mais sûrement sur la scène et, surprise, il empoigne le micro de Joseph et se met à chanter le reste de la chanson. Il s'agissait de nul autre que Randy Blythe de Lamb of God! La réaction a été instantanée! Puis, il est reparti comme il est venu et Gojira a terminé sa prestation peu de temps après. Beaucoup de gens s'entendent pour dire que ces gars-là iront loin, alors surveillez-les!

Le deuxième groupe de la soirée, Machine Head, était bien sûr très attendu. La foule s'est vite mise à crier « Machine Fuckin' Head », mais il a fallu patienter encore un bout de temps. Alors quand ces pionniers du « thrash » des années 90 sont finalement arrivés sur scène, tout le monde était prêt à les accueillir comme les Québécois savent le faire! Le chanteur-guitariste Robb Flynn nous a même avoué qu'il ne s'attendait vraiment pas à une réaction aussi bruyante en venant jouer à Montréal. On voyait d'ailleurs qu'il avait beaucoup d'expérience de scène, car il ne se gênait pas pour jaser avec la foule. Il nous a d'ailleurs invités à avoir une pensée pour Dimebag Darrell en lui dédiant une chanson. Les autres musiciens avaient aussi une très bonne présence et savaient bien faire réagir le monde devant eux. L'éclairage n'était pas beaucoup mieux, mais l'attente aura au moins servi à avoir un son un peu plus potable.

Dans un tout autre style, les gars de Trivium étaient eux aussi très attendus. Ils sont arrivés sur scène après une longue intro symphonique qui ne cadrait pas vraiment avec le groupe, à mon avis. Mais il en aurait fallu pas mal plus que ça pour décourager les fans, qui étaient très communicatifs et visiblement très heureux de l'entrée en scène du groupe américain. Mis à part, le chanteur-guitariste Matt Heafy, qui a du charisme à revendre, c'est un groupe plutôt statique et très « technique ». Mais ça n'a pas empêché le « mosh pit » de s'intensifier! Ce sont des musiciens hors pair qui ont su livrer leurs chansons comme il se doit, mais sans grand éclat.

Finalement, le moment tant attendu par les milliers de fans entassés dans le Medley: l'arrivée de Lamb of God. Avec une bonne dose de fumée opaque et des projecteurs rouges, le groupe semblait venir tout droit de l'enfer! À partir de cet instant, rien ne va plus! C'est un « mosh pit » continuel qu'on pourrait même qualifier de « monstre » quand les musiciens ont attaqué la chanson Vigil, et des gens font du « bodysurf » les uns après les autres. Les musiciens avaient beaucoup d'énergie à revendre eux aussi, au grand plaisir des spectateurs. Toujours très « tight » et extrêmement talentueux, les musiciens avaient aussi une très bonne chimie avec le public et chacun des membres interagissait avec la foule à sa propre manière. Du deuxième étage, on pouvait voir l'effet « aimant » que Randy avait sur la foule, car tout le monde se pressait vers l'avant pour essayer de l'atteindre. Le guitariste Willie Adler avait l'air très fier de porter encore une fois son chandail des Canadiens de Montréal, ce qui n'a pas empêché Randy de se croire à Toronto pendant un instant... mais il s'est vite rattrapé et personne ne pouvait lui en vouloir avec la performance à laquelle nous avions droit! Le groupe a joué la plupart de ses chansons les plus fortes, à commencer par l'excellente Hourglass. Pendant la chanson Redneck, nous avons même eu droit à la visite du chanteur de Gojira, qui est venu rendre la pareille à Lamb of God en chantant une partie de la pièce avec Randy. Aucun rappel ne semblait prévu, car les lumières se sont allumées dès le départ des musiciens et la musique s'est mise à jouer, mais je ne crois pas que personne ait pu se plaindre du spectacle qui venait de se terminer.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:03:20 - Lamb Of God / Trivium / Machine Head / Gojira (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau