Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115

07:07:05 - Rise Against / Silverstein / Comeback Kid et 2 Cents

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 05 Juillet 2007 à Montréal
Organisateur: Groupe Spectacle Gillett
Photographe: Marc Bizouard
Compte-rendu: Sébastien Léonard


Je suis plus que heureux d’être de la première des deux représentations, celle sold out, celle ou la majorité des fans hardcore seront présents. D’autant plus que j’en suis moi-même un de CBK et que je suis plus qu’enthousiaste d’enfin voir Rise Against. Vous saurez bien assez vite ce que je pense de Silverstein. Mais avant toute chose, laissons place au seul groupe qui m’est inconnue, 2 Cents. Particularité à noter d’entrer de jeux, le drums ce situe au centre du stage et est tourné de coté pour laisser place à un micro car c’est bien le drummer qui est le chanteur. De plus, à l’exception d’un des guitaristes, les membres du groupe affiche un look plus métal que punk, leur musique étant quant à elle foncièrement punk dans les rythmiques mais bien épicée du trash des années ’90. Chose qui s’explique dans les nombreux et interminables discours ou Rancid et Bad Religion autant que Pantera et Slayer son cités. Un plus pour le drummer/chanteur qui n’a jamais l’air essoufflé. Un moins pour son ‘‘speech’’ finale qui, même si il se veut un ode a la fidélité au punk, métal, hardcore et autre hard rock, ressemble plus à un trop long discours d’une remise de grammy’s.


À mon grand plaisir voici enfin les enfants punkcore, Comeback Kid, qui son définitivement le groupe le plus violent de l’affiche. Le trash qui se déclenche aussitôt l’est tout autant. Problème majeur, le son qui semblait sourd et manquant vraisemblablement de puissance ce confirme. Malgré que je ne puisse m’empêcher de me démener dans tout les sens sur des titres comme …Defeated et …Broadcasting…, mon plaisir est en partie gâcher par cette acoustique déficiente. Ceux qui comme moi son surtout venue pour les voir n’en on que faire et chantent en cœur avec Andrew Neufeld le refrain rassembleur de Partners In Crime et monte la violence du ‘‘mosh pit’’ en crescendo jusqu’a l’explosion finale sur le nouveau classique qu’est Wake The Dead. Je ne peux que conseiller à tout le monde de revoir le groupe dans d’autres circonstance ou l’énergie dégager par les gars ne se dissipe aussitôt sorti des speakers.


Pour tout ceux présent qui se son sentit agressés par la hargne des précèdent et qui se son réfugiés dans le fond de la salle, voici enfin pour eux l’arriver du punk rose bonbon de Silverstein n’effleurant que le ‘‘core’’ légèrement pour se donner un faux air virile. Ce n’est surtout pas le chanteur avec sa coupe emo ou le bassiste moustachu qui vont me convaincre de leur pertinence. Le mot ‘‘agasse’’ me reviens sans cesse à l’esprits quand le band nous part une pièce au riffs lourdes ou rapides accompagné de vocal hurlé qui reviens inévitablement sur un gentil petit mid-tempo, ‘‘catchy’’ à souhait, au chant juvénile. Mais chaque génération à le droit à son lot de groupe rock radiophonique et ceux-ci semble vraiment plaire à la frange plus jeune des spectateurs, plus particulièrement aux jeunes filles qui s’époumonent devant leurs idoles. En tant que métalleux, je ne peux toutefois pas passer sous silence que se son eux qui on réussi a faire créer le plus gros ‘‘circle pit’’ de la soirée. Mystère!


J’entends déjà mes détracteurs me dire que Rise Against possède son lot de chansons faciles et qu’on est loin de CKB. Je leur réponds que je vois ceux-ci comme le chaînon manquant du punk moderne qui peut se targuer de rallier derrière eux une bonne partie des fans des nombreux courant qui parsème le style. Pas que chaque morceau soit pur chef d’œuvres, mais, qu’ils fassent dans la mélodie ou dans le plus rente dedans, on sent une sincérité d’exécutions. L’Olympia plein à craquer les attend de pied ferme et c’est avec joie qu’ils prennent possessions de la scène. Des les première notes on sait que la foule est déjà gagné d’avance et qu’ils auront la tâche facile. Le choix des pièces viendra presque exclusivement des deux derniers album en date, Siren Song Of The Counter Culture et The Sufferer & The Witness. Ça bouge énormément sur le devant de la salle mais contrairement à ce qu’on pourrait le croire, c’est l’accumulation d’une centaine de personnes qui dansent en ce poussant les un les autres que d’un réel trash. Ils nous fut aisément facile de rester debout au milieu de tout c’est gens sans trop ce faire brasser. On ne peut par contre pas nier que le fun a vraisemblablement envahi la place. Le départ ressent du guitariste Chris Chasse n’a pas affecter l’unité de la formation qui, de l’agressif State of The Union à la plus que commerciale Ready To Fall, reste rodé au quart de tour. La température est suffocante. Tout ceux qui bouge et sue allégrement accueil le break acoustique ou Tim Mcilrath vient seul, accompagné de sa guitare, nous chanter une reprise et l’incontournable Swing Life Away, comme une pause salutaire. Ce qui nous donne le temps de reprendre un peut nos énergies pour finir les quelques chansons que le groupe à encore à nous offrir avant le départ finale. À lire ces lignes on pourrait croire que l’on a eu ici un show presque parfait. Quoique le tout est été très réussi, ce fut un de ces spectacles où l’étincelle, le petit quelque chose de magique qui en aurait fait une soirée inoubliable sans que l’on ne sache vraiment pourquoi, ne c’est pas manifesté. Dommage car j’en suis repartie, somme toute, bien heureux.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:07:05 - Rise Against / Silverstein / Comeback Kid et 2 Cents (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau