Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2433
Nouvelles: 27667
Entrevues: 107

18:10:26 - Good Charlotte / Sleeping With Sirens / Knuckle Puck / The Dose (Mtl)


Informations
Spectacle: Le 26 Octobre 2018 au MTelus de Montral
Organisateurs: evenko, Greenland Productions
Compte-rendu: Marc-Andr Provost

Après une absence longuement remarquée en sol montréalais, la formation du Maryland Good Charlotte revient en force en ce frisquet vendredi soir d'octobre. Avec en première partie les formations The Dose, Knuckle Puck et Sleeping With Sirens, cette soirée s'annonce être assez nostalgique. Ce groupe, qui brillait jadis dans mon lecteur CD à l'école secondaire, a perdu un peu de sa notoriété avec les années. Leurs deux premiers opus sont de loin les meilleurs de leur discographie et leur musique plus récente se compose d'un mixe de partitions électroniques et punk-pop qui sont plutôt ordinaires à mon avis. Présentant ce soir leur septième album "Generation RX", la formation des jumeaux Madden a également promis un concert qui regroupera les plus grands succès de leur carrière. Une foule assez importante s’est donc donné rendez-vous ce soir pour les accueillir avec chaleur et bonne humeur.

Manquant malheureusement les performances des artistes précédents, j'arrive juste à temps pour la performance de Sleeping With Sirens. Je n'ai jamais été un grand fervent de ce groupe à saveur pop-punk bonbon. Leurs chansons sont loin d'être originales. Plusieurs fans semblent très heureux de les voir ce soir, mais généralement, le parterre semble assez détendu. Seulement quelques personnes bougent et on peut entendre la plupart des gens parler entre eux. Pour ma part, ce groupe présent durant la période Emo n'est tout simplement pas ma tasse de thé. Ils réussissent tout de même à garder le public réveillé. Mais principalement, on constate que la foule attend impatiemment Good Charlotte. Selon moi, la voix du chanteur Kellin Quinn est assez agressante en générale. Désoler de décevoir tous les admirateurs et surtout admiratrices de cette formation, mais ce groupe ne vient aucunement me chercher. Les cinq musiciens bougent à peines sur scène, comme si leur propre musique les ennuyait. En terminant, la formation tente de convaincre les fans qui sont sur le plancher de créer un Circle Pit. Probablement l'une des tentatives les plus décevantes que j'ai eu la chance d'assister lors de l'exécution de ce mouvement si populaire lors de concerts. Sleeping With Sirens termine donc leur set sur les applaudissements de la foule. Souhaitons que la performance de Good Charlotte soit plus dynamique et divertissante.

Alors, c'est vers 21 h que les festivités commencent! Voilà la bande des frères Madden qui débarquent avec les deux premiers morceaux de leur nouvel album, "Generation RX" et “Self Help” . On sait malheureusement à quoi s'attendre de leur nouveau matériel lorsque les premières paroles chantées par Joel comporte de l'autotune. En revanche, je dois avouer que je m'attendais à voir le MTelus beaucoup plus rempli ce soir. Comme je disais plus bas, le groupe est loin de leur gloire antérieure. Devant une foule beaucoup plus féminine que masculine, la performance de leur méga succès "The Anthem" fait réagir tous les spectateurs dans la salle. Avec cette pièce de 2002, Good Charlotte met le paquet. Avec des jeux de lumières, canon à fumée et en enchaînant avec un autre titre de "The Young And The Hopeless", "The Story Of My Old Man", la foule est rapidement conquise. On peut dire que l'énergie dégagée commence à réchauffer l'atmosphère du MTelus. Cependant, l'interprétation de "Keep Your Hands Off My Girl" est loin d'être aussi bien reçue que les deux pièces précédentes. Joel prend ensuite quelques instants pour nous remercier et nous offre la phrase classique "This is best show of the tour", après seulement cinq morceaux. Lors de son monologue, l'excitation féminine est à son apogée. On voit que les jumeaux Madden ont toujours la cote envers les femmes de Montréal. Il n’en prend pas plus que la chanson "Girls And Boys" pour refaire prendre le party dans la place. Du devant la scène jusqu'au bar en arrière, les gens sautent et chantent en coeur. Comme je m'y attendais, la prestation de "Riot Girl" nous prouve encore une fois que l'album "The Young and The Hopeless" est de loin l'album No 1 du groupe. Nous expliquant que leur nouvelle pièce "Prayers" est leur coup de coeur du nouveau disque, cette balade a su charmer leur auditoire avec succès.

Good Charlotte enchaîne ensuite avec "Predictable" et "Hold On", nous informant que cette chanson sera la dernière pièce lente du spectacle, avant de continuer avec tous les succès que nous sommes venus entendre. Lorsque Joel affirme que la prochaine chanson sera une pièce qu'ils n'ont pas jouée depuis longtemps et qu'elle est une exclusivité canadienne, mon coeur a commencé à battre rapidement. Oseront-ils jouer LA chanson que je voulais voir, mais qui n'est pratiquement jamais jouée lors de leur concert? Eh bien mesdames et messieurs ils ont osé! Chanson thème de l'émission La Clique(Undergrads), "The Click" a été l'élément qui a déclencher mon attention sur cette jeune formation punk rock a l'époque. Évidemment, l'autre titre qui avait aidé à ce développement a été "Little Things". Ces deux morceaux sont mes préférés du groupe et leur prestation l'une après l'autre est tous simplement magnifique.  Good Charlotte continue ensuite de plus belle avec "The Young And The Hopeless" et deux des singles de leur album "Good Morning Revival" : "The River" et "Dance Floor Anthem". Ces dernières étaient très attendues et l'action n'est jamais retombée sur le parterre avant la fin du spectacle. Terminant avec deux autres de leur plus grand succès, "I Just Wanna Live" et "Lifestyle Of The Rich And Famous”, je crois que tout le monde a eu droit à son coup de coeur lors de ce spectacle plus que parfait.

Un concert entièrement réussi pour Good Charlotte en ce vendredi 26 octobre. Sur 16 chansons, 7 morceaux sont tirés de leur album triple platine "The Young And The Hopeless", au plus grand plaisir de leurs admirateurs. À part quelques exceptions, tous les plus grands classiques de la formation ont été joués avec précision et passion. Il s'agissait d'une grosse surprise pour moi avec l'ajout de la chanson "The Click", il faut croire qu'il ne faut pas toujours se fier au setlist disponible sur internet. Personnellement, je ne m'attendais pas à avoir autant de plaisir à un spectacle de Good Charlotte en 2018. Mon coeur d'adolescent a su revivre durant 1 h et trente minutes aujourd'hui. Un gros merci à Evenko et Greenland Productions d'avoir permis ce saut dans le passé durant cette soirée mémorable.



Setlist de Sleeping With Sirens :
Do It Now Remember It Later
Here We Go
Empire to Ashes
Better Off Dead
We Like It Loud
Go Go Go
Don't Say Anything
If I'm James Dean, You're Audrey Hepburn
If You Can't Hang
Kick Me

Setlist de Good Charlotte :
Generation Rx
Self Help
The Anthem
The Story of My Old Man
Keep Your Hands Off My Girl
Girls & Boys
Riot Girl
Prayers
Predictable
Hold On
The Click.
Little Things
The Young and the Hopeless
The River
Dance Floor Anthem
I Just Wanna Live
Lifestyles of the Rich & Famous


Rsultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 18:10:26 - Good Charlotte / Sleeping With Sirens / Knuckle Puck / The Dose (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avance
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrs
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oubli
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
>>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau